Régions MONTPELLIER

Résidence à énergie positive pour M & A

Mots clés : Démarche environnementale

M & A Promotion va livrer le premier ensemble résidentiel à énergie positive de l’agglomération de Montpellier. Situé dans le quartier des Grisettes, Villa Réglisse comprend deux bâtiments en R + 2 de 41 logements. L’énergie consommée (32 kWh/m2.an) devrait être inférieure à celle produite par les 274 m2 de panneaux photovoltaïques placés en toiture (42 kWh/m2.an).

« Ce résultat a été obtenu par un travail sur la conception, avec des bâtiments compacts et bien orientés, souligne Laurent Romanelli, président de M & A. Notre objectif n’était pas d’atteindre le niveau Bepos, mais d’offrir une qualité d’usage. Au vu des résultats de l’étude thermique, nous avons décidé de pousser la démarche jusqu’au bout. »
Les parois sont en briques Optibric de 20 cm, isolées par l’intérieur. Les rez-de-chaussée accueillent des logements traversants, avec accès indépendant. La volumétrie des bâtiments, simple, est enrichie par un système de boîtes dont les flancs en béton lasuré prolongent les murs de refends du rez-de-chaussée. « Le bâtiment superpose deux trames croisées, l’une traversante au rez-de-chaussée, l’autre longitudinale à l’étage, explique Sancie Matte, architecte (MDR). Il s’agissait de les concilier en gardant une rigueur structurelle compatible avec l’économie du projet. Il fallait aussi mettre à profit la qualité de localisation offerte par la contiguïté avec l’écoparc du mas Nouguier. » Laurent Romanelli estime à 2,5 % (hors photovoltaïque) le surcoût lié l’efficacité énergétique du bâtiment. L’installation photovoltaïque, dont le coût n’a pas été répercuté sur le prix des logements, a été cédée à Energies du Sud. .

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X