Régions Nice

Rentrée chargée sur la Plaine du Var

Mots clés : Espace naturel

537 M€ d’aides accordées aux communes pour 6 000 projets menés depuis 2009 par le département des Alpes-Maritimes.

2 parcs naturels régionaux en projet en Paca qui s’ajouteront aux sept existants. Région Paca.

50 700 m2 de bureaux commercialisés à Marseille au 1er semestre 2017, contre 56 100 m2 sur toute l’année 2016. Cushman & Wakefield.

En cette rentrée, l’actualité de l’établissement public d’aménagement (EPA) Eco-Vallée Plaine du Var est riche. Il a d’abord changé de directeur général. Depuis le 1er septembre, il est en effet dirigé par Olivier Sassi, qui a succédé à Pascal Gauthier, parti rejoindre l’ambassade de France à Berlin. Directeur du développement et des projets de l’EPA de 2010 à 2014 puis directeur général adjoint, il connaît la maison. L’établissement va également changer de nom pour rendre plus lisible, auprès des investisseurs, l’opération d’intérêt national (OIN) qu’il pilote à l’ouest de la métropole Nice Côte d’Azur. Enfin, il connaît des avancées avec l’obtention de deux permis de construire sur la ZAC Nice Méridia (24 ha), partie centrale de l’OIN.

Brise-soleil en verre opalescent. Le premier permis concerne le bâtiment Bepos qui abritera l’Institut méditerranéen du risque, de l’environnement et du développement durable (Imredd). Conçu par l’architecte Marc Barani (mandataire), le bâtiment de 4 900 m2 SP (coût estimatif : 18,5 M€ TDC), caractérisé par ses brise-soleil fixes en verre opalescent et sérigraphié, occupera la partie la plus à l’est de Nice Méridia. L’université Nice Sophia Antipolis lance la consultation des entreprises en lots séparés ce mois-ci. Elle espère notifier les marchés en décembre pour un chantier d’une durée de dix-huit mois. « Le bâtiment met en relation l’enseignement, la recherche et les entreprises, d’où la présence d’un learning center , d’une grande plate-forme technologique, de bureaux et de locaux d’enseignement. Il comprendra de grandes parties libres modulables pour s’adapter à l’évolution des modes de collaboration. Ce qui a engendré deux noyaux avec des dalles postcontraintes », explique Marc Barani.

A proximité sortira de terre fin 2018 après douze mois de travaux le Palazzo Méridia. Porté par Nexity Ywood, cet immeuble de bureaux en bois de neuf étages a été conçu par Architecture Studio. Le promoteur, qui a pour cible des acquéreurs-occupants des bureaux, finalisera l’achat du terrain ce mois-ci. Il a déjà commercialisé près de la moitié des 7 860 m2 SP (prix de vente d’environ 3 000 euros/m2 ). Il espère consulter les entreprises cet automne. « Nous prévoyons des lots séparés avec un macrolot bois pour la structure, l’isolant et la pose des menuiseries. Au total, nous allons mettre en œuvre 1 000 m3 de bois des forêts alpines », précise Stéphane Bouquet, directeur d’Ywood.

Bâtiment signal, expression du savoir-faire de la filière bois française, l’immeuble respectera plusieurs labels : Bepos, bas carbone, bâtiment durable méditerranéen. Par ailleurs, Ywood s’engage à une garantie de charges pendant dix ans pour les parties communes et privatives. Une ambition à la mesure de celle affichée par l’EPA, qui veut faire de l’OIN un exemple d’aménagement durable.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X