Régions Besançon

Rénovation modèle en secteur sauvegardé

L’opération en cours d’achèvement au 6 rue de la Madeleine se veut un modèle de ce que la Ville de Besançon peut réaliser dans le quartier Battant, en secteur sauvegardé. La transformation de l’ancienne école en une cinquantaine de logements publics et privés conjugue en effet la préservation du patrimoine, des normes réglementaires et thermiques élevées et une mixité des fonctions.

L’équipe de maîtrise d’œuvre Milani Beaudoin (Besançon) s’affranchit de l’impossibilité d’intervenir sur les façades du XVIIIe siècle en pierre de taille, inscrites aux monuments historiques, grâce à une isolation par l’intérieur, un remplacement des menuiseries et une chaudière gaz à condensation. L’architecte des bâtiments de France a concédé des panneaux solaires pour l’eau chaude sur les toitures, côté cour.
Résultat, les logements publics, qui représentent la moitié de l’opération, affichent un niveau consommation de 68,1 kWhep par mètre carré et par an, couronné par un double label Effinergie Rénovation et Promotelec Rénovation énergétique. Le désamiantage et les normes sismiques ont conduit à un évidage complet des cinq bâtiments.

Un ancien réservoir d’eau transformé en parking

« Peu d’entreprises ont répondu à l’appel d’offres », regrette Vincent Fuster, P-DG de la société d’équipement du département du Doubs (SedD), maître d’ouvrage dans le cadre d’une concession d’aménagement.
Quatre partenaires apportent une mixité des fonctions et un équilibre financier à cet îlot de 4 000 m2. La Société anonyme immobilière d’économie mixte de la ville de Besançon (SAIEMB) réalise 23 logements sociaux, et le promoteur bisontin SMCI 22 logements en accession à la propriété. Aktya, la filiale immobilier d’entreprises de la SedD, aménage 850 m2 de commerces, et la Ville 200 m2 de locaux associatifs.
Le budget (hors promotion privée) s’élève à 9 millions d’euros HT. Il englobe une cinquantaine de places de stationnement réservées aux résidents, aménagées dans le volume de l’ancien réservoir d’eau du fort Griffon, situé à une centaine de mètres de l’ensemble immobilier. Réalisé par le groupement de maîtrise d’œuvre Cetec et Archi + Tech (Besançon), la dalle du parking devient un belvédère piétonnier.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X