Technique et chantier

Rénovation Façade suspendue sur poutres en porte-à-faux

Mots clés : Acier - Architecte - Architecture - Gros oeuvre - Rénovation d'ouvrage - Sécurite civile - Sécurite des ouvrages

Habillée d’une nouvelle façade et mise en sécurité incendie, la structure de la tour Lopez, édifice avant-gardiste des années 1950 à Paris, conserve toute sa modernité pour accueillir des plateaux ouverts de bureaux.

La tour Lopez, ancien siège de la Caisse d’allocations familiales à Paris XVe, a échappé à la démolition au début des années 2000 et redeviendra bientôt un immeuble de bureaux lumineux et confortable.

Edifié par l’architecte Raymond Lopez entre 1955 et 1959, cet immeuble de neuf niveaux (R 8) constituait une première en Europe avec son ossature en acier et ses façades-rideaux suspendues au dernier niveau.

Planchers coupe-feu

La structure d’origine est constituée, tous les 9 m, de onze portiques de 20 m prolongés à leurs extrémités par deux consoles de 5,50 m. Des solives en treillis supportaient les planchers, de simples tôles de 5 mm d’épaisseur renforcées en sous-face par des profilés en oméga. Dessus, deux couches d’Isorel recevaient un revêtement en caoutchouc. Il restait au-dessus une hauteur libre, de tout juste 2,40 m, jusqu’aux poutres de 65 cm de hauteur. Or, l’exigence de réaliser des plateaux libres de toute cloison imposait l’installation de faux planchers pour le passage des réseaux alimentant les postes de travail. Et pour des raisons de sécurité incendie, il fallait prévoir un plancher collaborant coupe-feu 1 heure en remplacement de la simple tôle. Difficile de tout loger sans réduire encore la hauteur sous plafond. La solution a été trouvée par Betom Ingénierie qui a su exploiter la hauteur des poutres principales : les solives, qui ne pouvaient pas supporter le surpoids du nouveau plancher, ont été remplacées par des poutres en « I » de 20 cm de haut boulonnées sur la partie haute de l’âme des poutres principales. Des bacs acier posés sur l’aile inférieure de ces nouvelles solives reçoivent une couche de béton pour former un plancher collaborant de 10 cm. Il reste au-dessus un plénum de 10 cm sous le faux plancher. Et encore une trentaine de centimètres, entre le plancher et le faux plafond fixé sous le portique, pour les réseaux de ventilation.

Double façade suspendue

Outre le surpoids apporté par les planchers, passant de 50 kg/m2 à 200 kg/m2, la structure de l’immeuble doit supporter la charge de la nouvelle façade. Celle d’origine, réalisée en panneaux de polycarbonate, ne pesait que 20 kg/m2. La nouvelle enveloppe, à double peau ventilée, pèse huit fois plus. « Les poteaux de fer en « H » sont capables de ramener 540 tonnes au sol, explique Mhamed Chouchane, chef du service structure de Betom. C’est en général suffisant. Quelques poteaux ont dû recevoir des renforts pour pouvoir reprendre 600 tonnes. Quant aux fondations, elles étaient suffisantes. »

En revanche, les poutres en porte-à-faux du dernier étage ne sont pas dimensionnées pour supporter le poids de la nouvelle façade. Le bureau d’études a proposé la solution de butons métalliques entre l’about des poutres et la base des poteaux de cet étage afin de reporter les charges dans les poteaux sans transiter par les poutres. Ces renforts n’entraveront pas les plateaux de bureaux puisque le dernier niveau a été neutralisé afin d’échapper au statut d’IGH (9 niveaux et plus de 28 m). Il sera occupé par les locaux techniques.

Maître d’ouvrage : SCI Viala Finley (Meunier Immobilier d’Entreprise & Ogic).

Maître d’œuvre d’exécution : Meunier Immobilier d’Entreprise.

Architecte : Arte Charpentier. Architecte des infrastructures : Dominique Hertenberger.

Bureau d’études structure : Betom Ingénierie.

Bureau d’études façades : Peltier SA.

Contrôleur technique : Veritas.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Vous êtes intéressé par le thème Règles techniques ?
  • Découvrez les Cahiers Techniques du Bâtiment
    Le magazine qui traite des innovations produits, des évolutions techniques et de l’actualité règlementaire dans tous les corps d’états.
    Voir le site

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X