Actualité

Rénovation des CHU : 3,5 milliards d’euros d’investissements

Mots clés : Rénovation d'ouvrage

Entretien avec Daniel Moinard, président de la Conférence des directeurs de CHU

Il y a trois ans, les directeurs de centres hospitaliers universitaires (CHU) alertaient les pouvoirs publics sur l’inadaptation et la vétusté des bâtiments hospitaliers, dont 85 % ont été construits il y a plus de vingt ans. Depuis, un plan d’investissement a été mis en place, renforcé par le plan hôpital 2007 (« Le Moniteur » du 3 janvier 2003).

De nombreux chantiers sont en cours, d’autres seront lancés dans les prochains mois. Le point avec Daniel Moinard, président de la conférence des directeurs de CHU et président du CHU de Toulouse.

Quelle est l’ampleur du chantier de modernisation des CHU ?

Le montant des travaux et des achats d’équipements est estimé à 3,5 milliards d’euros dont les deux tiers seront réalisés avant fin 2007. La mise en place du plan hôpital 2007, qui prévoit des investissements de 6 milliards sur cinq ans, nous permet de programmer des chantiers que les hôpitaux n’auraient pas pu financer seuls. Ils comprennent la construction de nouveaux établissements, le regroupement de services par grands pôles, l’extension de plateaux techniques.

Comment sont financés les travaux ?

Tous les travaux sont approuvés par les agences régionales de l’hospitalisation qui assurent une partie des financements dans le cadre du plan hôpital 2007, en moyenne à hauteur de 60 %. A cela s’ajoutent les ressources des CHU : ceux-ci sont financés par les assurés sociaux et les subventions des collectivités locales. Ils peuvent aussi contracter des emprunts auprès d’établissements bancaires. Enfin, nous commençons à envisager la valorisation de notre patrimoine immobilier avec la vente de locaux vétustes mais souvent bien situés dans les centres-villes.

Quels sont les principaux projets ?

De nouveaux hôpitaux sont programmés à Amiens, Clermont-Ferrand, Dijon, Metz-Thionville, Nice et Orléans à l’horizon 2005-2010. D’importantes restructurations sont aussi prévues comme à Lyon, à Marseille, à Tours ou à Toulouse. Dans cette ville, nous construirons dans les deux ans un plateau technique mutualisé pour les neurosciences, le pôle céphalique et l’institut locomoteur pour un montant de 180 millions d’euros.

CARTE

De nombreux chantiers soint en cours, d’autres seront lancés dans les prochains mois

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X