Régions Annecy-le-Vieux

Réhabilitation thermique punchy au Ponchy

Mots clés : Rénovation d'ouvrage

Après une dizaine de mois d’études et de préparation, la réhabilitation thermique de la résidence du Ponchy à Annecy-le-Vieux s’accélère. Elle commencera début 2018. « Nous avons pris le temps de bien anticiper de manière à ce que le chantier se déroule le mieux possible, en limitant les nuisances pour les locataires et pour le quartier », souligne Mark Lavoye, chef d’agence Pays de Savoie-Léman de Bouygues Bâtiment Sud-Est, l’entreprise générale lauréate avec l’agence Unanime Architectes de l’appel à projets lancé par Haute-Savoie Habitat.

Cette opération de rénovation est la première pour laquelle le bailleur social recourt à une entreprise générale. « La procédure devrait faciliter la prise en compte des contraintes liées à la nature du chantier et aux interventions en milieu occupé », explique Jérôme Capdevielle, responsable du service réhabilitation et maintenance.

Pas plus de cinq jours de travaux par logement. Construit en 1980, le Ponchy compte 100 logements locatifs sociaux répartis dans quatre bâtiments semi-collectifs. Sa rénovation, dont le montant s’élève à 4 M€ (le conseil départemental apporte une aide de 150 000 euros), va se dérouler sur une période de onze mois. La performance énergétique de la résidence sera nettement améliorée par la pose d’une isolation thermique par l’extérieur (façades, toiture), ainsi qu’au sol (planchers séparant les logements des garages). Les chaudières individuelles au gaz naturel, implantées sur le palier de chaque appartement dans des espaces exposés au froid, seront également abritées dans de nouvelles cages d’escalier apportant un vrai confort aux locataires.

Le remplacement des fenêtres et l’installation d’une ventilation mécanique contrôlée hybride (50 % naturelle, 50 % motorisée) sont également au programme. L’objectif est de décrocher un label BBC Rénovation avec, à la clé, de substantielles économies et un bien-être renforcé. Le process mis sur pied prévoit que la durée des travaux dans chaque logement ne dépasse pas les cinq jours. « 80 % des travaux de sous-traitance seront confiés à des entreprises locales, précise Mark Lavoye. Et nous installerons sur le site une bulle avec un référent de confiance chargé de faire le lien avec les locataires. »

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X