Actualité

QUESTIONS À Jean-Marc Bouillon, directeur général d’Atelier Villes et Paysages

Mots clés : Aménagement paysager - Conception - Energie renouvelable - Métier de la construction

« Création d’un réseau de 60 paysagistes et 40 urbanistes »

Après la cession d’Atelier du paysage au groupe Egis, vous annoncez la création de la société Atelier Villes et Paysages. A quoi correspond cette nouvelle entité ?

L’entrée d’Atelier du paysage (1) dans le groupe Egis donne naissance à un réseau d’une taille inédite en France, composé de 60 paysagistes et de 40 urbanistes. Filiale d’Egis Aménagement à compter du 1er janvier, les deux composantes d’Atelier Villes et Paysages réunissent près de 9 millions d’euros de chiffre d’affaires. Par rapport à l’ancien « Atelier du paysage », les « villes » expriment à la fois la nouveauté et la complémentarité. Aujourd’hui, l’intelligence pluridisciplinaire s’impose dans tous les grands projets. Nous voulons la systématiser jusque dans les petits lotissements, et démontrer qu’elle associe la qualité, la rentabilité et la rapidité.

Continuerez-vous à composer des équipes de maîtrise d’œuvre associant des entités extérieures au groupe Egis ?

Oui, et plusieurs exemples en témoignent, depuis la cession d’Atelier du paysage. Nous avons aussi préservé une charte graphique spécifique. L’effet groupe n’en constitue pas moins une chance exceptionnelle, pour maîtriser des sujets techniquement pointus comme la géothermie, ou solliciter les compétences de 60 environnementalistes, précieuses et rares dans le monde de l’ingénierie.

Comment définiriez-vous la marque de fabrique d’Atelier Villes et Paysages ?

Pour tirer la qualité vers le haut, nous allons systématiser la méthode des revues de projets, animées par deux directeurs « métier » : Laurent Naiken pour le paysage, et Aurélie Ghueldre pour l’urbanisme. Un rayonnement de 300 km concilie la proximité et la diversité des territoires couverts par chaque agence. Notre gisement de croissance concerne les grands projets internationaux.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
(1) Atelier du paysage qui était détenu à 65 % par son dirigeant, Jean-Marc Bouillon, a été racheté au printemps 2008 par le groupe Egis qui a pris 100 % du capital.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X