Régions

QUESTIONS À… ALAIN BARDOT, adjoint au maire de Clermont-Ferrand chargé des finances, des marchés publics et de la politique de la ville

Mots clés : Collectivités locales - Hygiène et sécurité du travail - Marchés publics - Politique de la ville - Réglementation des marchés

« Les marchés de travaux marchepieds vers l’emploi »

La Ville de Clermont-Ferrand vient d’annoncer l’introduction de clauses d’insertion sociale dans ses marchés publics. Quels marchés sont concernés ?

A partir de 2008, nous étendons à tous les marchés de travaux (bâtiment, voirie, assainissement, eau, etc.), de plus de 100 000 euros le lot, un dispositif que nous avons déjà mis en place pour les chantiers de l’Anru : une clause de ces marchés impose un pourcentage d’emplois d’insertion. Ceci est une suite logique de ce qui a été fait par le SMTC pour le chantier du tramway et de ce que fait Clermont Communauté. Nous savons que ces initiatives ont débouché sur des emplois pérennes.

Quelles personnes sont concernées ?

L’insertion des jeunes est le problème numéro un des zones urbaines sensibles. Nous voulons que les jeunes qui sont en souffrance de travail parce qu’ils ne sont pas qualifiés ou parce qu’ils ont une qualification inadaptée puissent trouver un marchepied vers le monde du travail.

Ces clauses ont-elles un coût pour la collectivité ?

Bien sûr, dans la mesure où l’engagement de l’entreprise – suivi du jeune, tutorat… – dans cette action citoyenne a un coût qu’elle répercute sur le prix du marché.

Quels sont vos partenaires ?

Nous travaillons avec la mission locale pour l’emploi des jeunes et avec le plan local pour l’insertion par l’emploi (Plie). En outre nous souhaitons signer avec la FFB du Puy-de-Dôme, le GEIQ (*) BTP et des entreprises un conventionnement pour que ces embauches d’insertion ne soient pas ponctuelles. Pour que notre initiative débouche sur des emplois solides, il faut du temps, de la formation… Le temps d’un chantier ne suffit pas. Il faut donc qu’un même jeune puisse être embauché pour plus d’un marché. Nous réfléchissons à un dispositif qui permettrait cela.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
(*) Groupement d’employeurs pour l’insertion et la qualification.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X