Autres

Quelques réflexions sur la crise financière et celle du logement

Mots clés : Conjoncture économique - Information - communication - événementiel - Politique du logement

Réaction à l’article « Logement : l’Etat veut éviter le grippage de la filière construction », paru dans « Le Moniteur » du 10 octobre.

La crise financière de ces dernières semaines a mobilisé beaucoup d’énergie et des milliards d’euros pour préserver le système bancaire. Faut-il rappeler que cette crise, née aux Etats-Unis, a laissé de nombreux sans-abri devant abandonner leurs logements faute de pouvoir les payer.

En France, alors que le congrès des HLM s’est achevé dernièrement dans un contexte difficile, il semble que la politique financière mobilise tous les esprits au détriment d’autres politiques, à commencer par celle du logement.

Et pourtant, jamais notre pays n’a connu tant de difficultés pour loger ses habitants et nous connaissons désormais ce paradoxe d’avoir construit des logements inaccessibles au plus grand nombre car trop chers, ou réalisés en surnombre dans des villes où la demande s’essouffle. […]

Il est regrettable que l’Etat – qui a su sauver, grâce à des fonds publics, certaines banques privées d’un désastre annoncé – ne puisse se saisir de cette grande question du logement en apportant les solutions techniques et financières adaptées pour répondre aux enjeux démographiques, sociaux, environnementaux et économiques actuels. La fièvre immobilière de ces dernières années, portée par les investisseurs privés, a montré ses limites et n’a pas répondu aux attentes de la population. […] Soutenir la filière de la construction a toujours été un des rôles indirects du logement social.

Cette crise nous montre que tout est lié et rappelle qu’effectivement l’argent (public) reste le nerf de la guerre… notamment pour produire ou améliorer des logements accessibles à tous, plus que jamais « écrins de la vie ».

PS : Bravo pour vos suppléments consacrés à l’accessibilité, votre journal a largement contribué à mobiliser les professionnels sur ce grand sujet et il y a du travail ! Encore bravo !

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X