Technique et chantier ouvrage d'art

Quatre arcs d’acier légers pour traverser la Loire

Mots clés : Acier - Travail

En 2011, deux nouveaux ponts enjamberont la Loire pour relier l’île de Nantes à la ville. Celui du bras de Pirmil, baptisé Léopold-Sédar-Senghor, est le plus avancé. Long de 300 m, l’ouvrage d’art crée des transparences par la succession de ses quatre arcs d’acier. Elles lui permettent de se fondre dans un site mi-naturel, mi-urbain.

Finesse, légèreté et transparence. Trois qualités que l’architecte et ingénieur Marc Mimram voulait donner au pont routier sur le bras de Pirmil, reliant l’île de Nantes à Saint-Sébastien-sur-Loire (Loire-Atlantique). La simplicité apparente de cet ouvrage d’art cache une réalité complexe. Chacun des quatre arcs d’acier surbaissés est ainsi constitué d’un double faisceau d’arcs en caisson se rejoignant en pied sur chaque appui.

Ces arcs, dont « l’inertie est variable dans les trois dimensions », ont été préfabriqués par tronçons dans l’atelier suisse de l’entreprise Zwahlen Mayr, puis ont été acheminés en « kit » sur le chantier. Des grues mobiles stationnées sur deux estacades provisoires, construites depuis les deux rives du fleuve, les ont alors positionnés définitivement sur leurs appuis. Le raboutage au millimètre des 650 pièces de ce Meccano géant a nécessité le concours de 17 soudeurs au plus fort du chantier.
Pour harmoniser le design général de l’ouvrage, les teintes des piles en béton et de l’arc en acier ont été choisies soigneusement : le béton des piles contient une grande quantité de clinker blanc pour obtenir la teinte la plus claire possible. Côté peinture, « la couche de finition est composée d’un oxyde de fer contenant des petites particules de mica qui réfléchissent la lumière », comme l’explique Arnaud Delugeard, ingénieur de l’équipe de Marc Mimram.
Alors que la charpente métallique du pont est assemblée, le coulage du hourdis en béton armé va commencer. Le tablier de 17,5 m de largeur supportera deux voies routières, deux pistes cyclables, et des promenades piétonnes en encorbellement de part et d’autre de la chaussée. –

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Fiche technique

Maîtrise d’ouvrage : Nantes Métropole. – Maîtrise d’œuvre : Marc Mimram (architecture et ingénierie, mandataire); Stucky (ingénieur conseil) ; Map (paysagiste). – Entreprises : Quille (mandataire, génie civil) ; Zwahlen Mayr (charpente métallique). – Coordination SPS : Norisko Coordination. – Coût total : 27 millions d’euros. – Livraison : 2 e  trimestre 2010.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X