Technique et construction durable Conception

Quand les industriels font du sur-mesure

Pour garantir la qualité des éléments préfabriqués et offrir une plus grande variété de finitions, les industriels engagent de plus en plus tôt le dialogue technique avec la maîtrise d’œuvre. Nombre d’entre eux sont impliqués dès la phase de conception. En retour, les architectes sont invités en atelier pour tester des prototypes. Cette collaboration très en amont de la construction – qui a émergé grâce aux possibilités nouvelles offertes par la préfabrication béton – a même conduit plusieurs industriels majeurs à dédier des équipes à l’échange avec la maîtrise d’œuvre. « Nos prescripteurs ont un double rôle : ils sont à l’écoute des tendances et sont moteurs dans l’élaboration de certains produits », témoigne Philippe Henri, chef du service études produits de Bonna Sabla.

Le plus souvent, le choix des solutions techniques s’engage dès la désignation de l’entreprise générale et du préfabricant. Composants, adjuvants, armatures, teintes et finitions : les progrès réalisés dans la chimie du béton ces dernières années ouvrent un champ très large de variantes. Les industriels disposent généralement de leur propre bureau d’études pour adapter leurs réponses au cahier des charges de la maîtrise d’œuvre. « La demande tend à évoluer : il ne s’agit plus d’appliquer des formulations mais d’atteindre des performances, que ce soit sur l’étanchéité, la résistance mécanique, la durabilité, etc. Cette approche convient très bien à nos processus industrialisés, notamment dans le suivi continu de la...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5967 du 16/03/2018
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X