Enjeux

Quand le big data anticipe les coûts des catastrophes naturelles

Mots clés : Rénovation d'ouvrage

L’application Vega évalue chaque ligne des futurs travaux de reconstruction avant même la survenue d’un événement climatique.

La note est salée. Selon la Fédération française de l’assurance, les inondations du mois de janvier 2018 ont occasionné entre 25 000 et 30 000 sinistres. Et la facture finale atteindrait 150 à 200 millions d’euros, a-t-elle calculé courant février. Un délai de quelques semaines a donc été nécessaire pour faire remonter les informations des adhérents à la fédération. Ces estimations pourraient-elles être diffusées plus tôt et chiffrées plus précisément ? Avec l’avènement du big data, la réponse est oui. Mieux : elles pourraient être annoncées avant même que les crues et autres catastrophes naturelles adviennent !

Ces prévisions sont l’apanage d’un outil informatique baptisé Vega, conçu par Saretec, un spécialiste de la prévention, de l’expertise et de la réparation. « Il s’adresse aux assu rances et aux entreprises disposant d’un grand parc immobilier, indique Jean-Vincent Raymondis, directeur général adjoint de Saretec. Il permet d’anticiper les coûts de...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5971 du 13/04/2018
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X