Enjeux

Quand la visite virtuelle se mue en ventes concrètes

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Gestion et opérations immobilières

De plus en plus performante, la présentation de bureaux ou de logements sur écran gagne du terrain dans l’immobilier.

« Le choix d’une implantation immobilière n’a jamais été aussi complexe et gourmand en temps », constate Charles Bourdet, directeur général de JLL France. Pour y répondre, la société spécialisée dans le conseil en immobilier tertiaire vient d’ouvrir à Paris son propre espace collaboratif baptisé NXT. Coût : 1 million d’euros. Objectif : permettre au client de comprendre le marché en une heure en lui présentant l’étendue des offres (à vendre ou à louer) susceptibles de l’intéresser, sans avoir à se déplacer. NXT est en fait une salle immersive proposée par Oblong Industries, avec six écrans géants connectés à des tablettes mobiles et à un tableau blanc électronique. Son application NXT Office, développée par les informaticiens de JLL, est pilotée depuis une télécommande multifonction novatrice.

Modélisation en 3D. Marie-Laure Leclerc de Souza, directrice du département agence de JLL, la manipule comme Tom Cruise dans le film « Minority Report » : « Nous proposons un parcours en trois temps qui commence par une recherche cartographique selon les critères de localisation, d’accès ou de confort recherché. » Les caractéristiques détaillées des biens identifiés sont alors comparées à l’écran. Puis vient le moment de la visite virtuelle, sur tablette ou écran géant : le client parcourt librement les plateaux, vérifie les prestations, les espaces intérieurs et les vues extérieures, comme s’il était réellement sur place.

Sur les quelque 6 000 offres du portefeuille de JLL, un millier sont déjà modélisées en 3D avec la technologie de visite immersive Matterport. « Deux heures suffisent pour couvrir 1 600 m² de bureaux, et la qualité du résultat est saisissante », s’enthousiasme Charles Bourdet qui indique pouvoir récupérer tous les plans, depuis de simples fichiers d’architecture aux formats PDF, DXF, DWG ou plus rarement BIM/IFC.

Bulles de vente fixes ou itinérantes. Habiteo opère de la même façon, en trois temps (localisation, information, visite), sur le marché résidentiel et tertiaire neuf. Le process est entièrement numérisé via son outil de gestion de la relation client qui organise les demandes, les allotements et les budgets, jusqu’à la signature électronique du contrat. Pour les visites virtuelles, cette start-up créée en 2014 a développé son propre logiciel de modélisation 3D, Builder. « Dans les vues immersives, les appartements sont meublés et décorés aux goûts du visiteur. Nous les créons de façon industrielle, au rythme de 100 biens par mois », précise Jeanne Massa, cofondatrice d’Habiteo.

L’espace NXT permet de visualiser 1 600 m2 de bureaux en deux heures.

Plus de 200 programmes d’une centaine de promoteurs (Cogedim, Kaufman & Broad, Icade… ) sont déjà visibles sur le Web, v i a les mini-sites de chaque promoteur ou bien sur le site Habiteo. com. La société intervient alors comme apporteur d’affaires. Elle propose également des bulles de vente fixes équipées de bornes, ou itinérantes embarquées à bord d’un bus. « Nous y organisons des visites en réalité immersive complète avec un casque ou avec une visionneuse en carton de type “ Cardboard”, offerte aux futurs acquéreurs. Et ils sont conquis », se réjouit Jeanne Massa.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X