Régions Chambéry

Q-Park décroche les clés des parkings

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Efficacité énergétique - Politique du logement - Qualité de l'eau - eau potable - Stationnement

134,3 M€ Aides de l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse au 2e trimestre 2017 pour financer 1 906 projets.

4 200 € / m2 Prix moyen du logement neuf sur le marché lyonnais à fin juin 2017, en hausse de 5 %. Source : FPI.

+ 82 % de demandes de labellisation BBC rénovation en région à fin mars 2017 sur un an.

Source : Cerc.

Le 12 juillet, Q-Park France a remporté la délégation de service public lancée par la commune de Chambéry (Savoie) dans le cadre du projet « Territoire mobile » et de son volet stationnement. Déjà présente dans la ville où elle a construit et exploite le parking du centre hospitalier, la filiale française du numéro 1 européen du stationnement était en concurrence avec quatre autres opérateurs. « C’est un projet d’envergure à l’échelle nationale du fait de son ampleur, des investissements et des enjeux. Il nous positionne comme le partenaire de la collectivité dans ses réflexions sur la mobilité urbaine et nous permettra de développer des synergies avec les acteurs économiques », souligne Michèle Salvadoretti, sa directrice générale.

Le contrat, entré en vigueur le 1er septembre pour une durée de trente ans, s’élève à 40 millions d’euros répartis entre redevance initiale (5 millions) et investissements (35 millions). Il porte sur l’exploitation de dix parkings dont trois parcs de surface à créer et cinq parkings souterrains à réhabiliter. Les travaux réalisés viseront à améliorer le confort et la sécurité des usagers.

Centrale photovoltaïque en toiture. Deux nouveaux équipements seront par ailleurs construits pour un montant d’environ 21 millions d’euros. Conçu par l’agence Hérault Arnod Architectes, le futur parking Ravet sera situé dans un axe stratégique, en entrée de ville. Il proposera 500 places sur sept niveaux avec du verre dépoli en façade masquant les véhicules. La toiture sera équipée d’une centrale photo voltaïque couvrant un tiers de ses besoins en énergie. Elle comprendra aussi un belvédère panoramique desservi par un escalier monumental intégré en façade. La construction devrait être lancée d’ici à la fin de l’année pour une livraison en janvier 2019.

Le parti pris architectural est radicalement différent pour le parking Cassine qui va plutôt se fondre dans un environnement verdoyant. Conçu par l’architecte Philippe Barbeyer, l’équipement fera la jonction entre le pôle d’échanges multimodal en cours de construction, le futur quartier d’affaires et le centre-ville. Comprenant 500 places sur quatre niveaux, le bâtiment, probablement constitué d’une structure métallique, sera équipé d’éoliennes verticales silencieuses et d’un système de récupération des eaux pluviales pour l’arrosage. Sa toiture végétalisée fera office de promenade urbaine avec du mobilier et des éléments décoratifs. Lancés en septembre 2019, les travaux devraient s’achever en octobre 2020.

Equipe pluridisciplinaire. Ces deux ouvrages participeront à l’amélioration et l’harmonisation des parkings chambériens, dans le cadre d’une scénographie inspirée par l’histoire, le patrimoine et les couleurs de la ville. « La tendance est forte aujourd’hui de donner une image moderne et qualitative à travers des ouvrages comme les parcs de stationnement », analyse Michèle Salvadoretti. Pour ajouter un supplément de créativité à ses ouvrages, Q-Park s’est entouré d’une équipe pluridisciplinaire associant des architectes et des bureaux d’études mais aussi l’artiste Krijn de Koning, le scénographe urbain Art Entreprise et le signaléticien Mengzhi Zheng.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X