Enjeux Logement

PTZ et Pinel dans le flou

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Financement du logement

Si Jacques Mézard persiste et signe sur la baisse de cinq euros par mois des APL à partir d’octobre, le ministre de la Cohésion des territoires s’est montré beaucoup moins explicite sur deux mesures qui soutiennent la construction neuve, le dispositif Pinel et le prêt à taux zéro (PTZ). Pour la première, qui doit s’achever à la fin de l’année, le ministre estime que « si on l’arrête brutalement, on va avoir une diminution des mises en chantier de logements. Donc il faut trouver une solution équilibrée, sachant que ce dispositif génère aussi des recettes fiscales. » L’une des pistes envisagées pour la loi Logement prévue à l’automne serait de réserver le Pinel aux zones tendues. Le gouvernement pense aussi à recalibrer à la baisse le PTZ, qui aide les ménages peu fortunés à acheter leur bien. Seule certitude, cette loi Logement doit mettre en œuvre un choc de l’offre pour « construire davantage et moins cher », en confiant notamment, dans les zones tendues, la délivrance des permis de construire au préfet ou à l’intercommunalité.

www.lemoniteur.fr/logement

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X