Enjeux Saudi Oger

Promis, les salariés seront payés

Actionnaire principal de Saudi Oger – le groupe de BTP saoudien en cessation de paiements – et par ailleurs Premier ministre du Liban, Saad Hariri s’est engagé début septembre auprès d’Emmanuel Macron à régler les arriérés de salaires et de cotisations des 70 ex-employés français de l’entreprise.

Ces derniers réclament notamment 100 000 euros en moyenne d’arriérés de salaires ainsi que des dommages et intérêts au titre du préjudice moral compris entre 25 000 et 50 000 euros.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X