Régions

PROJETS ET PROGRAMMES MARNE Voirie départementale

Mots clés : Travail

Dans son rapport de préprogrammation de voirie départementale pour 1998, le conseil général de la Marne retient, dans le cadre des aménagements d’itinéraires, la poursuite des travaux de déviation des RD9 et RD1 à Mareuil-sur-Ay et Avenay-Val-d’Or (2e tranche des travaux comprenant les ouvrages sur la Marne et le canal). Une nouvelle section de la RD931, entre le carrefour de Prunay et la RD33, et la déviation de Gueux figurent dans cette « prise en considération », à la demande d’Albert Vecten, président de l’assemblée départementale. Cinq opérations d’aménagements localisés comprises dans le plan pluriannuel sont planifiées par degré d’urgence, à savoir la RD19 (Flavigny/Les Istres et Bury), les RD65 (Somme-Vesle) et RD260 (Saint-Amand-sur-Fion/Saint-Lumier-en-Champagne), puis les RD21 (Mourmelon-le-Grand/Saint-Hilaire-le-Grand/Auberive) et RD34 (Beine-Nauroy/Pontfaverger). S’ajoute la RD339, sur 5,5 kms, entre Saint-Loup et la RN4, opération figurant au plan de réparation des chaussées arrêté en mai 1997.

Le conseil général préprogramme, pour 1998, les travaux de traverses de Vauciennes, Mardeuil, Hermonville, Tours-sur-Marne, Haussignemont, Sivry-Ante, Auberive, Saint-Gibrien, Thil, Contault-le-Maupas, Cumières, Sermaize-les-Bains, Champigny, Rosnay, Ecueil, le quai Notre-Dame et le quai Perrier à Châlons-sur-Marne, Montmort-Lucy, Sept-Saulx, Pargny-sur-Saulx, Cuchery, Auménancourt-le-Grand, Saudoy, Les Mesneux, La Chaussée-sur-Marne, Mareuil-le-Port, Les Petites-Loges, Janvilliers et Boult-sur-Suippes.

S’agissant des opérations de sécurité, la préprogrammation du département de la Marne comprend l’aménagement des carrefours : RD933/RD41 à Montmirail, des Crayères à Châlons-sur-Marne, RD40A/avenue du Général-Margueritte à Epernay, RD951/RD53 à Sézanne, de la déviation de Pierry (RD951/RD11), RD19/RD3 à Athis, RD21 au camp de Mourmelon-le-Grand, RD980/RD1 à Verneuil et celui de la RD74, au droit de Floralie’s Garden à Bétheny. Le renouvellement des couches de roulement par enduisage fait l’objet d’une inscription de vingt millions de francs de crédits, tandis que celui des couches de surface se chiffre à quatorze millions de francs.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X