Actualité

Projet 170 millions

de mètres cubes. C’est ce que représenteraient les terrassements pour un canal de 25 m de profondeur doublant le détroit du Bosphore. Ce projet a été annoncé en avril par le Premier ministre turc qui a fixé la fin des travaux pour 2023, date du centenaire de la fondation de la République de Turquie. « Si ce projet voit le jour – ce qui n’est pas certain – les entreprises françaises devraient y participer à hauteur de 20 à 25 % », anticipe le directeur du matériel d’un grand groupe international.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X