Architecture et urbanisme

Programmation Une destination culturelle à l’échelle du Grand Paris

« Faire de l’île Seguin une île de tous les arts. » La programmation envisagée respecte le souhait exprimé par Nicolas Sarkozy dans son discours d’avril 2009 à la Cité de l’architecture et du patrimoine. Sur les 310 000 m 2 envisagés, 120 000 m 2 sont dédiés à des équipements et activités culturels : une cité de la musique (deux salles de 3 000 à 5 000 places, une autre de 800 places) réalisée par le conseil général des Hauts-de-Seine sur la pointe aval ; un pôle d’arts plastiques composé d’un portail de l’art (avec galeries, espaces de vente, ateliers d’artistes…) et d’une fondation d’art contemporain sur la pointe amont ; un multiplexe de 16 salles au centre de l’île ou encore le cirque numérique de Madona Bouglione. Les 135 000 m 2 de bureaux, 40 000 m 2 de logements (hôtel, résidence pour artistes…) et 15 000 m 2 de commerces qui compléteront l’opération créeront une véritable mixité, certes un peu atypique car elle ne comprend pas de logements « bourgeois ». Ceux-ci sont construits juste en face, sur le Trapèze. A ce jour, la SAEM Val de Seine Aménagement a déjà signé neuf protocoles avec de futurs opérateurs pour 229 000 m 2 .

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X