Technique et chantier

PROFIL Sécurité La normalisation dope Odco

Mots clés : Démarche qualité - Normalisation - Marquage CE

Le rachat d’un bâtiment de 1 600 m2 à Gières (Isère), un prêt d’aide au développement consenti par une filiale de Framatome et la mise à disposition d’un ingénieur-conseil de Framatome pour accélérer le processus de certification ISO 9001 en cours, accompagnent le développement rapide d’Odco dans le domaine de la sécurité des hommes travaillant en hauteur. Issue du rapprochement entre Acem, spécialisée dans les travaux de couverture à Saint-Martin -d’Hères (Isère) et le groupe Soprema, un des leaders des produits d’étanchéité, basé à Strasbourg (Bas-Rhin), Odco relie sa bonne santé à la facilité de mise en oeuvre de ses produits et à une politique de qualité totale. Ses lignes de vie brevetées sont normalisées, grâce à un test global effectué par le Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB) et l’Apave. Incluant jusqu’aux potelets d’extrémité et piétements métalliques de fixation, cette « démarche exceptionnelle », selon Gérard Iftissen, P-DG d’Odco, a anticipé la mise en oeuvre actuelle de la réglementation qui prévoit des coordonnateurs de sécurité, un plan particulier de sécurité de protection de la santé et un document des interventions ultérieures sur les ouvrages exécutés.

Dans le but de doubler, d’ici à deux ans, son chiffre d’affaires sur ce marché naissant, Odco affine sa stratégie financière et commerciale,

et accélère la certification qualité en cours. En 1998, la conception et la fabrication de lignes de vie a représenté la moitié environ de son activité.

PHOTO

Gérard Iftissen,

P-DG de Odco. Chiffres d’affaires 1998 : 10 millions de francs.

Effectif : 12 salariés.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X