Management et prévention

PROFESSIONNALISATION Démarrage d’une formation en alternance de dessinateurs projeteurs

Mots clés : Apprentissages - Conception - Enseignement supérieur - Formation continue

La première promotion de dessinateurs projeteurs en béton armé démarrera la formation par alternance, sous contrat de professionnalisation, entre janvier et octobre 2009 au lycée du bâtiment d’Illkirch-Graffenstaden (Bas-Rhin), sous l’égide du Greta de Strasbourg. Cette initiative s’inscrit dans un partenariat entre le syndicat des bureaux d’études Syntec Ingénierie et l’Education nationale. « Nous avons choisi de cibler le recrutement des stagiaires à niveau bac 1, plutôt que de nous orienter vers une licence professionnelle, car les diplômés bac 3 appréhendent souvent la fonction de dessinateur projeteur comme un tremplin et quittent le métier après quelques années », explique Anne Hoffer, directrice des ressources humaines d’OTE Ingénierie et représentante de Syntec Ingénierie pour ce projet.

Appréhension des chantiers

Les bureaux d’études alsaciens espèrent que ce positionnement permettra d’amener vers le bâtiment des étudiants égarés dans des filières universitaires bouchées.

L’équipe pédagogique du lycée Le Corbusier a insisté pour que la phase de préqualification se concentre sur l’appréhension des chantiers : « Un trait de crayon peut représenter un objet de 5 kg ou de 500 kg ; les élèves doivent se représenter clairement la différence », justifie Benoît Anstett, professeur de génie civil. Comprenant 230 h au lycée et 190 h en bureau d’études, cette première phase précède l’enseignement professionnel : 432 h au lycée et 557 h en entreprise.

Certains de répondre à un besoin structurel, les initiateurs de cette nouvelle formation s’inscrivent dans la durée : trois promotions consécutives ouvriraient la voie à l’inscription au répertoire national des certifications professionnelles. « En cas de succès, nous proposerions deux options l’une dans le gros œuvre, l’autre dans les équipements techniques », annonce Anne Hoffer.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X