Actualité

PREFABRICATION BCS développe ses ventes de produits en béton

La société Béton Contrôle de Seeboden (BCS) située à Richwiller, près de Mulhouse, termine les essais d’une polisseuse à deux têtes qui multiplie par trois sa productivité pour des produits tels que les retours de baies ou les corniches. L’automatisation du process de polissage ne concernait jusqu’ici que les surfaces planes. Avec cet outil dont elle a rédigé le cahier des charges et confié la réalisation à un industriel allemand, l’entreprise met fin à des finitions manuelles pénibles au jet d’eau. L’investissement s’élève à 500 000 euros. Cet équipement va permettre à BCS (1) de conforter sa dimension nationale. L’industriel couvre désormais le triangle Lille/Lyon/Mulhouse et recrute sa clientèle dans tous les grands groupes de bâtiment. Le viaduc que franchira le TGV sur la Moselle constitue l’une de ses plus belles références dans le domaine des corniches.

« Compte tenu de son prix modique, le béton gris se transporte mal et reste dédié au marché régional. En revanche, les produits lisses et teintés, vendus à plus de 200 euros par mètre carré, s’écoulent sans difficulté dans toute la France », se réjouit Flavio Gherardi, 39 ans et dirigeant à la fois de BCS et de l’entreprise régionale de gros oeuvre qui porte son nom (2).

(1) BCS : 60 salariés, 7,5 millions d’euros de chiffre d’affaires, dont un tiers en Ile-de-France.

(2) Gherardi : 90 salariés, 15 millions d’euros de chiffre d’affaires en Alsace.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X