Actu

Portraits 5 acteurs

Mots clés : Architecte - Architecture - Collectivités locales - Démarche environnementale - Développement durable - Energie renouvelable - Entreprise du BTP

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

L’exception féminine Bénédicte Bonnot directrice générale de Carfi

Femme, on ne devient pas d’un coup de baguette magique la numéro 2 d’un groupe du BTP qui pèse 70 millions d’euros de chiffre d’affaires. Du service informatique à la direction financière, Bénédicte Bonnot a gravi en quinze ans tous les échelons de l’entreprise SNCTP – la plus connue du groupe Carfi. Vice-présidente du directoire du groupe, elle se prépare à succéder au fondateur Jean-­Baptiste Carminati. Compliqué, d’être dirigeante dans le BTP ? « A partir du moment où vous montrez vos compétences, vous êtes ­acceptée. Le reste, c’est du relationnel », répond-elle. Alors cette mère de deux filles de 16 et 20 ans ne compte pas son temps. ça la passionne, et ça marche plutôt bien. La LGV Rhin-Rhône à Auxonne est le second chantier du genre pour l’entreprise.

ENCADRE

Duo d’ingénierie Olivier Gaudard et Benoît Vervandier codirigeants d’Archimen

Modestes et discrets, Benoît Vervandier et Olivier Gaudard, les dirigeants d’Archimen, affichent pourtant un beau palmarès : un logiciel de gestion technique du patrimoine immobilier adopté par la mairie de Paris, une cellule de simulation thermique qui enregistre heure par heure les consommations des bâtiments. En ingénierie générale, ils ont remporté la réhabilitation du Carrousel du Louvre et réalisé 1 500 m2 de cellules photovoltaïques sur le centre de commandes de la LGV à Dijon.

ENCADRE

Quatrième génération Vincent Martin directeur général de Roger Martin

Pas facile de trouver ses marques quand on a un père comme Pierre Martin, incontournable il y a encore quelques années sur la place dijonnaise. Vincent s’y emploie avec bonheur, imitant parfois les intonations de son père. Nouveau directeur général du groupe de travaux publics (160 millions d’euros de chiffre d’affaires), il se prépare à succéder à Jean Cerrutti, président depuis 2004. En attendant, il supervise tous les chantiers dijonnais : piscine olympique, gare, centre-ville, Valmy.

ENCADRE

Novice et déjà insatiable Thierry Lajoie directeur de la Semaad

Thierry Lajoie, directeur général de la société d’économie mixte d’aménagement de l’agglomération dijonnaise (Semaad) depuis le mois de mai, est en train de découvrir sa vocation dans l’aménagement durable. Directeur général d’achatpublic.com, filiale du Groupe Moniteur, de 2001 à 2007, il a débauché le spécialiste développement durable des SEM de Franche-Comté, pris part au groupe de travail de l’Union sociale de l’habitat sur l’habitat durable, engagé son entreprise dans une démarche Iso 14 001… Pour transformer l’essai, il se déclare prêt à rassembler tous les bailleurs sociaux de l’agglomération. Son joker, c’est la confiance du maire de Dijon, François Rebsamen, dont il bénéficie depuis la campagne présidentielle de Ségolène Royal.

ENCADRE

Evasion durable François Brandon architecte

François Brandon revendique un quart de siècle de pratique de la construction durable : « En 1982, je mettais des capteurs solaires sur le bâtiment de France Télécom à Dijon », rappelle le directeur de l’agence qui emploie aujourd’hui huit architectes. Longtemps identifié comme le seul français inscrit à l’ordre des architectes des Pays-Bas, il utilise son métier comme une invitation au voyage. Dans le parc Valmy, les bureaux en forme de catamaran symbolisent ce goût de l’évasion.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X