Régions Montpellier

Plus d’écoles pour accueillir plus d’enfants

Mots clés : Enfance et famille

La croissance démographique oblige la mairie de Montpellier à investir « en moyenne 11 à 15 millions d’euros par futur établissement d’ici à 2025 », explique le maire Philippe Saurel. « Nous scolarisons près de 500 enfants supplémentaires à chaque rentrée », ajoutait son adjointe à l’éducation Isabelle Marsala lors d’une visite de chantier du groupe scolaire Germaine-Richier, le 21 août. Au cœur du nouveau quartier résidentiel Ovalie, cette réalisation de l’agence montpelliéraine MDR (Matte Devaux Rousseau) ouvrira pour la rentrée scolaire 2018.

« Trois quadrilatères horizontaux aux lignes épurées sont superposés devant un large parvis bordé de pins. Le gros œuvre sera achevé fin novembre, pour laisser place aux travaux de façade au printemps », détaille l’architecte Frédéric Devaux.

Bâtiment à énergie positive. « Une maille en inox laissera entrevoir la cour de recréation des maternelles au rez-de-chaussée, tandis qu’un bardage en Alucobond couvrira le quadrilatère supérieur de 80 mètres de long. La structure est constituée de pré-murs isolés de 40 cm d’épaisseur pour assurer le confort d’été. La peau béton comprend une isolation en polyuréthane entre les deux parois en béton allégeant le voile béton. Ce bâtiment à énergie positive (Bepos) bénéficiera de l’électricité fournie par 300 m2 de panneaux solaires », précise l’architecte.

D’autres projets sont en cours de réalisation. Dans la ZAC Malbosc, les travaux géotechniques de l’école Benoîte-Groult s’achèvent tout juste, ce qui repousse son ouverture à 2019 (pilotage de chantier : BTP Consult ; architecte : Ville de Montpellier). Même calendrier pour la fin de la première phase du chantier du groupe scolaire Jeanne-Moreau. Les travaux débuteront en octobre sur l’ancienne friche militaire de l’Ecole d’application d’infanterie (EAI). L’opération mixte école-logement est réalisée par Ignacio Prego Architectures et KcomK.

La Ville prévoit des constructions supplémentaires dans les quartiers densifiés : Port Marianne et La Pompignane en 2020, Restanque, Mosson-Grand Mail et Boutonnet/Beaux-Arts en 2021. A partir de 2022, quatre établissements scolaires seront programmés jusqu’en 2025. Les emplacements seront décidés en fonction de la croissance des nouveaux quartiers.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X