Régions

Plateau de Saclay Christian Blanc présente son projet de cluster scientifique et technologique

Mots clés : Services urbains - Transport collectif urbain

L’Etat veut créer un cluster scientifique de rang mondial sur le plateau de Saclay. Un projet estimé entre 2,5 et 3 milliards d’euros.

Le secrétaire d’Etat au Développement de la région capitale, Christian Blanc, a présenté, le 6 novembre, son projet d’aménagement du plateau de Saclay après avoir reçu le feu vert de l’Elysée. L’ambition de l’Etat est d’y créer un « cluster » (pôle) scientifique et technologique de niveau mondial.

Ce territoire concentre 47 000 étudiants, 17 000 chercheurs dans le secteur public et 20 000 dans le privé. Mais les résultats ne sont pas à la hauteur : dix entreprises par an créées en moyenne alors qu’aux Etats-Unis, 100 sociétés voient le jour pour 10 000 chercheurs. D’où la volonté du gouvernement de favoriser l’innovation par la mise en place de plates-formes technologiques et la construction d’incubateurs, de pépinières et d’hôtels d’entreprises pour l’accueil de PME innovantes.

Métro automatique rapide

Le schéma présenté par Christian Blanc s’organise autour de deux pôles : le Triangle sud (voir carte) et la zone de Satory-La Minière, séparés par 1 800 ha d’espaces naturels et agricoles « sanctuarisés » et reliés entre eux par un métro automatique rapide et de nouvelles lignes de transport en commun en site propre. Le développement du Triangle sud pourrait être renforcé par le transfert de l’université Paris-sud XI, de la vallée de l’Yvette vers le plateau de Saclay. Les locaux, vétustes, nécessitent d’importants travaux de rénovation. « Il y a 99 % de chance pour que Paris-sud XI vienne s’installer sur le plateau de Saclay si son conseil d’administration le décide », a précisé Christian Blanc. Le Triangle sud accueillera un centre de vie (commerces, équipements culturels et sportifs, centre de congrès…) et une zone d’habitat (35 000 nouveaux habitants attendus).

Pas encore définie, la zone de Satory-La Minière devrait avoir pour vocation « la voiture de demain ». Christian Blanc doit prochainement remettre un rapport sur ce sujet au président de la République.

L’aménagement du plateau de Saclay s’inscrira dans le cadre d’une opération d’intérêt national (OIN). Regroupant 26 communes, elle pourrait être créée début 2009. Elle sera pilotée par un établissement public au périmètre plus large (49 communes), à la gouvernance spécifique associant l’Etat, les collectivités locales, le monde scientifique et économique, en coopération avec une fondation scientifique. Le projet de loi, déposé début 2009, pourrait permettre une mise en place de l’établissement public avant l’été prochain. Reste à financer ce projet, estimé entre 2,5 milliards et 3 milliards d’euros.

Par ailleurs, Jean-Paul Huchon, président du conseil régional d’Ile-de-France, s’est déclaré « choqué » d’apprendre par la presse un certain nombre de décisions concernant l’aménagement du plateau de Saclay, « sans avoir été le moins du monde consulté par le gouvernement ».

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X