Autres

Plaine de l’Ourcq.Foisonnement autour du canal

Mots clés : Bois - Transport fluvial

Sur 11 km entre Paris et Les Pavillons-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), le paysage du canal de l’Ourcq à grand gabarit forme la colonne vertébrale de cinq zones d’aménagement en phase préopérationnelle, s’étalant sur des surfaces totalisant 195 ha.

«La cohérence de la démarche, associée à une capacité foncière à court terme, a contribué à justifier l’inscription de la plaine de l’Ourcq dans l’opération d’intérêt national multisite du Grand Paris, annoncée cet automne par le Premier ministre », se réjouit Isabelle Valentin, directrice générale de la Séquano, aménageur de quatre des cinq sites de la Plaine de l’Ourcq. Sur la base de l’étude publiée en 2014 par l’Atelier parisien d’urbanisme (Apur), un comité de pilotage dénoue l’enchevêtrement des compétences entre les acteurs locaux : la ville de Paris, propriétaire du canal, les cinq communes traversées, la communauté d’agglomération Est Ensemble, et le conseil général de Seine-Saint-Denis, déclencheur du processus à travers sa démarche « L’Ourcq en mouvement ». La Séquano harmonise les projets à travers des réunions mensuelles des...

Vous lisez un article de la revue Paysage n° 376 du 12/02/2015
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X