Actu PASCAL PRIEUR, président des Arbusticulteurs

« Plaçons les bons arbustes aux bons endroits »

Mots clés : Urbanisme - aménagement urbain

Pascal Prieur a entièrement repris son ouvrage de référence sur la taille raisonnée des arbustes d’ornement, réédité par Ulmer à la fin de l’année dernière. Ce professionnel passionné a révolutionné le regard sur ces végétaux ligneux, très présents dans les espaces publics urbains et dans les jardins mais encore trop souvent maltraités parce que méconnus.

Pourquoi proposer une nouvelle version de votre ouvrage sur la taille raisonnée des arbustes ?

Depuis la parution de ce premier ouvrage en 2006, j’ai poursuivi mes observations sur les arbustes et partagé mes réflexions avec un plus grand nombre de professionnels et de chercheurs, notamment au travers de l’association Les Arbusticulteurs dont j’assure la présidence depuis 2011. Créée en 2007, celle-ci rassemble tous ceux qui s’intéressent à une meilleure utilisation des arbustes et à une gestion adéquate. Elle permet la constitution d’un formidable réseau de partage et d’échanges, stimulant pour avancer dans la connaissance de ces plantes ligneuses dont l’étude approfondie a été assez peu développée. Cela m’a conduit à développer plus de rigueur dans mon raisonnement, à faire évoluer mon analyse et ma façon de présenter les différents modes de développement des arbustes, des notions indispensables aux concepteurs et aux gestionnaires. En effet, la compréhension du fonctionnement des arbustes est primordiale pour effectuer le bon choix et pour que leur soit appliqué un entretien minimal mais adapté, qui peut aller jusqu’à l’absence de taille. .. De ce fait, il devenait nécessaire de partager le fruit des avancées récentes auprès du plus grand nombre.

Pouvez-vous nous éclairer sur ce sujet ?

La lecture d’un arbuste combine trois critères : l’architecture, le mode de floraison et l’évolution des rameaux dans le temps. En effet, selon les espèces, le mode de construction des ramifications s’opère préférentiellement dans la partie haute (acrotonie), médiane (médiatonie) ou basse (basitonie) Certaines espèces prennent sans cesse de la hauteur au fil des ans : ce sont celles qui émettent des pousses...

Vous lisez un article de la revue Paysage n° 406 du 09/02/2018
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X