Régions

Pierre-Etienne Bindschedler

Le pas de géant du Mammouth centenaire

En 17 ans de présidence, l’arrière-petit-fils de l’inventeur du Mammouth aura réussi à accomplir un pas de géant vers la mondialisation, sans pour autant renier ses racines alsaciennes. Lorsque Pierre-Etienne Bindschedler en prend la tête en 1991, la société des produits d’étanchéité Mammouth (Soprema) affiche un chiffre d’affaires de 228 millions d’euros, contre 1 milliard en 2008, année du centenaire. A partir du port du Rhin à Strasbourg, site idéal pour fournir les marchés français et allemand, le P-DG de 47 ans consolide ses positions américaines et prend racine en Asie, comme en témoignent ses deux références phare de l’année : la réhabilitation du Pentagone et le stade de foot de Pékin. Présentées à Batimat 2007, les rouleaux d’étanchéité photovoltaïque ont conforté une position de champion de l’innovation environnementale. Pierre-Etienne Bind-schedler entraîne sur cette voie l’ensemble de la filière construction alsacienne : « La mutualisation des moyens renforce l’attractivité de l’offre régionale », déclare-t-il, pour justifier son engagement à la présidence du Cluster alsacien du BTP Energivie.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X