Régions

PICARDIE Logement cadres, résidence étudiants, personnes âgées : Le CIL Unilogi se diversifie et localise sa stratégie par bassin d’emploi

Mots clés : Culte - Grand âge - Hygiène et sécurité du travail - Politique du logement

En créant une direction du marketing et de la communication, « le groupe Unilogi (collecteur du 1 % logement) veut affiner sa connaissance des marchés locaux, répondre à des besoins précis, renforcer sa présence », explique le directeur général, Jean-Pierre Bachelay. Il revient aux chargés de territoire de détecter les poches de marchés, les produits à proposer pour y répondre, et la méthode pour faire aboutir les projets. Unilogi compte sur le réseau de relations tissé parmi les élus et dans les entreprises, depuis cinquante ans. Logement cadres, résidence étudiants, personnes âgées… « Nous allons éditer un catalogue de produits ciblés, allant du très social au très haut de gamme. » Jean-Pierre Bachelay s’appuie sur les différentes filiales du groupe qui, outre la location et l’accession, comporte des bureaux d’études, un cabinet d’ingénierie, de coordination et sécurité, un service d’aménagement… « Nous sommes en train de recentrer ces sociétés autour de l’habitat. Elles devront avant tout se consacrer à nos opérations et prendre des clients à l’extérieur en complément. » Unilogi travaille en effet en termes de filière depuis la définition du projet avec les élus et les entreprises, jusqu’à la conception globale du quartier, de l’environnement et à la sélection des habitants. Si la priorité va à l’entretien du parc (13 millions d’euros par an) et à la construction de 500 à 600 logements neufs pour faciliter le parcours résidentiel des familles, Unilogi aimerait programmer les opérations par bassin d’emploi ou par agglomération sur plusieurs années. Une première convention de partenariat devrait être signée bientôt avec Château-Thierry.

Ancré à Saint-Quentin où est établi le siège du groupe, Unilogi rayonne en Picardie, dans le Pas-de-Calais, en Champagne-Ardenne et au nord de Paris : « Notre territoire est consolidé. Vue la complexité des dossiers, il nous faut des produits variés et une vaste surface pour équilibrer les risques. » En même temps qu’il rôde sa stratégie, Jean-Pierre Bachelay met en route une politique de qualité, qui devrait aboutir à la certification comme maître d’ouvrage, courant 2005. C’est du moins l’objectif visé.

PHOTO : Transformation d’un ancien couvent en logements à Crécy-sur-Serre, dans l’Aisne.

ENCADRE

Une maison de retraite au centre de Saint-Quentin

L’ancien immeuble occupé par les Petites Soeurs des pauvres va être converti par Unilogi en maison de retraite médicalisée pour 144 résidents. Les travaux démarrent pour une livraison prévue en septembre 2005. La résidence Pompidou se veut conviviale, lumineuse, et elle doit garantir un certain confort acoustique. Répartie sur trois niveaux et 7 000 m2, elle est composée de six unités spécialisées, dont une consacrée aux malades d’Alzheimer. Situé en ville, le bâtiment, conçu par Damien Lecuyer, est entouré d’espaces verts et de jeux pour les enfants en visite, et est très ouvert sur le quartier. L’ancien couvent contigu sera abattu, pour faire place à dix maisons de ville également financées par le CIL.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X