Architecture FELIX BOREL ET JOSEPH VINCENT

PHILHARMONIE ITINÉRANTE

Mots clés : Béton - Gares, aéroports - Transport maritime

ENSA DE VERSAILLES, SOUS LA DIRECTION DE FRANÇOIS CHOCHON

En réutilisant les caissons en béton Phénix d’un port artificiel construit pendant la guerre, Felix Borel et Joseph Vincent inventent une philharmonie poétique

De Vienne à Paris et Hambourg, chaque capitale a désormais une Philharmonie qui offre un emblème a des villes en quête d’images. Avec pour référence le Teatro Del Mondo d’Aldo Rossi (1980) et le tableau de l’Ile des Morts d’Arnold Böklin, sur une langue de terre emprunte de gravité et de mystère, Felix Borel et Joseph Vincent proposent comme alternative l’architecture mouvante de leur « Philharmonie Phénix ».

Si l’apparence de l’édifice est celle d’une masse ambigüe habitée par la musique et fugace au rythme des marées, son nom vient de la réutilisation...

Vous lisez un article de la revue AMC n° 266 du 11/02/2018
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X