Régions

Petit Déjeuner du Moniteur sur la liaison Lyon-Turin

« Quelles sont les perspectives, au lendemain du sommet franco-italien de Chambéry, pour la nouvelle liaison ferroviaire transalpine Lyon-Turin ? » Tel fut le thème débattu, souvent avec pugnacité, lors d’un Petit Déjeuner du Moniteur auquel participaient Michel Rivoire, directeur général de Transalpes, Philippe Martin, tout nouveau responsable régional de Réseau ferré de France (RFF) dont c’était la première apparition publique, et Jean Philippe, directeur de la mission TGV Lyon-Montmélian.

Les 350 millions de francs alloués lors du dernier sommet franco-italien permettront la poursuite et l’approfondissement des études sur le tunnel de base en termes conceptuel, financier et juridique. A l’évidence, le débat n’est pas clos (1).

L’année à venir s’avère une année charnière pour cet investissement de quelque 60 milliards de francs à mettre en oeuvre de façon progressive : la dimension fret de ce projet demeure le moteur de sa faisabilité. (1) Transalpes distribue, sur simple demande, un bulletin destiné à recenser les avis des futurs utilisateurs de la Transalpine. S’adresser à GIP Transalpes, 104, route de Paris, 69751 Charbonnières-les-Bains Cedex ; tél. : 04.72.59.51.56.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X