Actualité Grands projets

Percement de la seconde galerie du tunnel du Fréjus

Mots clés : Musées - galerie - Ouvrage d'art

Trente ans après la mise en service du tunnel du Fréjus, la société française du tunnel routier du Fréjus et son homologue italienne viennent de célébrer la fin du percement au tunnelier de la seconde galerie de l’« ouvrage routier souterrain le plus long d’Europe », dont le coût de construction est estimé à 550 millions d’euros.
Initialement conçu comme une galerie de sécurité afin de mettre le tunnel du Fréjus en conformité avec la réglementation mise en place après la catastrophe du tunnel du Mont-Blanc, ce second tube est devenu, au fil de l’avancée du projet, un tube routier unidirectionnel carrossable. Il sera ouvert à la circulation au plus tôt en 2019.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X