Régions La Roche-sur-Yon

Pentagone 2020 : les projets s’accélèrent

Le programme de requalification urbaine « Pentagone 2020 » vient de franchir une nouvelle étape avec le lancement des consultations pour les aménagements de l’îlot Piobetta, de la rue Clémenceau et de la place de la Vendée. De fait, la ville souhaite confier à un promoteur la transformation du site de l’ancien collège – situé sur la place Napoléon – en centre commercial et parking public, soit un potentiel de construction d’environ 10 000 m 2 . L’îlot Piobetta (4 347 m 2 ) sera la propriété de la ville en septembre, suite au transfert du collège dans un nouvel établissement, le collège Herriot. « Les opérateurs pourront émettre toute proposition visant à compléter le programme tels que des services à caractère culturel ou de loisirs, voire des logements, précise Joël Soulard, 1 er adjoint au maire. Les candidatures devront regrouper les compétences d’investisseur, concepteur et opérateur. » Dans le cadre de la réhabilitation de la place Napoléon, sous maîtrise d’œuvre de l’urbaniste Alexandre Chemetoff, il est prévu d’intégrer au projet la rue Clémenceau et la place de la Vendée, sachant que cette rue très commerçante relie les deux places. « L’ensemble devra s’équilibrer et s’harmoniser afin de devenir l’épine dorsale urbaine du projet Pentagone », précise la Ville. Cet axe sera réservé aux piétons, aux cyclistes et aux transports en communs en site propre. Les travaux seront réalisés en deux tranches : rue Clémenceau et place de la Vendée d’ici à la fin 2013, en coordination avec la livraison de la place Napoléon ; et d’ici à 2015, les aménagements des rues perpendiculaires.

Après la procédure de marché négocié en cours, les études de maîtrise d’œuvre et les consultations des entreprises seront réalisées entre juillet et le début 2012. D’ici là, auront débuté le pôle affaires de la gare (10 000 m 2 livrable en 2013) et l’ensemble immobilier Primyon, place de la Vendée (50 logements en juillet). Suivront, à partir de 2013, Haxo sur le site de l’ancienne gendarmerie (160 logements) et le projet Briand (bureaux et 100 logements).

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Le pôle culturel revu à la baisse

La loi visant à faciliter la mise en chantier des projets des collectivités locales d’Ile-de-France est parue au « JO ». Dérogatoire au Code de l’urbanisme, elle permet aux élus locaux de modifier leurs documents d’urbanisme dès lors qu’ils sont compatibles avec le projet de schéma directeur adopté le 28 septembre 2008 et la loi sur le Grand Paris du 3 juin 2010. Cette dérogation s’applique jusqu’au 31 décembre 2013

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X