Technique et chantier

PEINTURES ET LAQUES Hoechst vend Herberts à DuPont

Le groupe chimique et pharmaceutique allemand Hoechst a annoncé la finalisation de la vente de sa filiale Herberts, producteur de laques pour l’industrie et l’automobile, à l’Américain DuPont pour un montant de 10,5 milliards de francs.

Le groupe allemand avait conclu avec DuPont un accord en ce sens en octobre dernier. Après avoir reçu l’accord de la Commission fédérale américaine du commerce et de la Commission européenne, la transaction a pu être finalisée à la fin février, a précisé Hoechst. Employeur d’environ 8 260 personnes, Herberts, qui a enregistré l’année dernière un chiffre d’affaires de 10 milliards de francs, est le plus important producteur de laques spéciales en Europe. Il a réalisé un bénéfice d’exploitation de 737 millions de francs en 1998. DuPont, employeur de 83 000 personnes, est de son côté le plus grand fabricant de laques spéciales en Amérique du Nord et du Sud.

Ce désengagement entre dans le cadre de la stratégie de Hoechst, qui se transforme en un groupe voué essentiellement aux sciences de la vie (pharmacie, phytosanitaires, santé animale, diagnostic) et abandonne progressivement la chimie.

Hoechst avait d’abord voulu vendre Herberts à un autre groupe américain, Kohlberg Kravis Roberts (KKR), mais l’opération avait échoué en raison du prix que KKR voulait débourser. Hoechst avait convenu avec KKR, dans un accord de principe le 19 août 1998, que Herberts serait vendu pour 10 milliards de francs. Mais KKR a ensuite voulu faire baisser le prix, ce que Hoechst a refusé.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X