Régions

Pays de la Loire Un sursaut au troisième trimestre pour la construction neuve

Mots clés : Marché de l'immobilier - Politique du logement

La progression des mises en chantier, et surtout celle des autorisations, indique une reprise de la construction neuve au troisième trimestre.

Le nombre de logements mis en chantier dans les Pays de la Loire a atteint 4 666 unités au cours du troisième trimestre 1997. Ce qui représente une hausse de 2 % par rapport au trimestre précédent.

Progression de l’individuel

Selon l’observatoire du BTP des Pays de la Loire, cette progression est essentiellement due aux logements individuels (+ 18 % par rapport au trimestre précédent), et en particulier aux individuels purs. En revanche, les mises en chantier de logements collectifs ont reculé de 30 % par rapport au deuxième trimestre.

Ces tendances se retrouvent en année glissante avec une progression des individuels de 5 %, à 3 550 mises en chantier. Ce chiffre approche les niveaux les plus élevés de ces cinq dernières années. Quant aux mises en chantier des logements collectifs, elles baissent de 7 % pour atteindre leur plus bas niveau depuis 1992.

Collectifs autorisés en augmentation

Mais c’est la progression des autorisations de construire qui témoigne d’une reprise sensible : + 19 % au troisième trimestre par rapport au trimestre précédent, à 5 649. A l’inverse des mises en chantier, ce sont les logements collectifs qui ont le plus largement bénéficié de cette progression (+ 42 % d’un trimestre à l’autre). Deux autorisations d’envergure pour des opérations de plus de 200 logements à Angers influencent cependant ces chiffres.

En année glissante, le nombre d’autorisations de construire est également à la hausse dans la région, à l’exception du secteur des individuels groupés. Ce dernier progresse d’un trimestre sur l’autre (+ 28 % au cours du troisième trimestre), mais il baisse de 17 % en évolution annuelle. Les autorisations en individuels purs restent relativement stables depuis le début de l’année. Quant au secteur des collectifs, il marque une croissance constante sur la même période.

Enfin, en termes de secteurs de financement, la progression la plus nette est celle des autorisations en locatif aidée qui ont quadruplé au troisième trimestre. Les autorisations en secteur conventionné marquent un fléchissement trimestriel très net (- 23 %), mais une progression annuelle de 7 %. En revanche, le secteur libre se porte très bien (+ 15 %), à 4 161 autorisations sur le trimestre – un niveau rarement atteint.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X