Architecture et urbanisme

PATRIMOINE Une oeuvre de Parent échappe à la mise aux normes

Le pavillon de l’Iran (1961-1969) de la Cité internationale de Paris, qui dresse sa moderne silhouette au-dessus du périphérique, ne subira pas de réfection lourde. Le bâtiment de Claude Parent n’étant plus satisfaisant sur le plan de l’évacuation au feu ni de l’acoustique, une étude de diagnostic a soupesé les conséquences d’une »mise aux normes« , et conclu que ni l’escalier ni les façades métalliques n’y survivraient.

Mesurant le caractère relatif et évolutif des critères de sécurité, les responsables de la Cité universitaire ont décidé de ne pas s’engager sur la voie d’une normalisation destructrice des qualités architecturales du bâtiment. L’entretien sera en revanche renforcé.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X