Enjeux Politique de la ville

Passer la crise de la quarantaine

Mots clés : Politique de la ville

Drôle d’anniversaire. Alors que la politique de la ville fête ses 40 ans, l’Alliance Territoires (composée de Villes de France, Ville & Banlieue et l’association Bleu Blanc Zèbre) a interpellé, à la mi-octobre, le président de la République. A travers « l’appel solennel de Grigny », l’Alliance demande des financements supplémentaires pour les quartiers. Un mois plus tard, Emmanuel Macron leur a répondu, à Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), en leur promettant le maintien des dotations aux collectivités locales disposant d’un quartier prioritaire de la politique de la ville sur leur territoire. Il a également désigné Jean-Louis Borloo, ancien ministre de la Ville et père de l’Agence nationale de la rénovation urbaine (Anru), comme coordinateur du plan Politique de la ville.

« Mobilisation générale » en février . Cette nouvelle feuille de route sera rédigée à l’issue de deux réunions organisées « le 8 décembre à Roubaix sur la thématique de l’emploi et en janvier à Mulhouse pour aborder la question de l’innovation », détaille Fréderic Leturque, maire d’Arras et secrétaire général de Villes de France. Rendu de la copie prévu pour la fin du mois de février, lors de la tenue du « Conseil présidentiel de la politique de la ville » promis par Emmanuel Macron, qui définira le « plan de mobilisation générale » qu’il a promis.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X