Régions

Paris Le groupe LVMH doit revoir son projet « Samaritaine »

>La ville de Paris considère que le projet du groupe LVMH pour l’aménagement du site de la Samaritaine – création d’un hôtel de 14 000 m2, d’un pôle d’affaires de 25 000 m2, de 25 000 m2 de commerces et de 2 000 m2 de logements sociaux – est incompatible avec le plan local d’urbanisme (la destination arrêtée pour ces parcelles est celle de grand magasin).

Elle a demandé au groupe de ­fournir la démonstration qu’il était impossible de recréer un grand magasin moderne sur ce site, et de proposer un projet « plus conforme à l’intérêt général » quant à la ­typologie des commerces, les surfaces allouées au logement social…

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X