Régions Hauts-de-Seine

Paris La Défense entre en scène

Le premier quartier d’affaires européen change de gouvernance. Issu de la fusion de l’Epadesa et de Defacto, Paris La Défense a vu officiellement le jour le 1er janvier 2018. Ce nouvel établissement public, qui réunit les missions aménagement et gestion comme c’était le cas avant la création de Defacto fin 2007, est piloté par les collectivités locales. Elles détiennent quinze des dix-sept sièges au conseil d’administration, le conseil départemental des Hauts-de-Seine disposant de la majorité avec neuf représentants. Côté Etat, deux personnalités qualifiées seront désignées par les ministères concernés. Un vrai tournant dans l’histoire de La Défense, soixante ans après sa création.

Depuis début janvier, les équipes des deux anciens établissements publics ainsi que les engagements contractuels ont été transférés à Paris La Défense. La direction par intérim est assurée par Marie-Célie Guillaume, ancienne directrice générale de Defacto. Le premier conseil d’administration, qui devrait se tenir courant février, aura pour ordre du jour l’élection du président de Paris La Défense. Un deuxième conseil procédera à la nomination du directeur général. Marie-Célie Guillaume devrait être confirmée dans ses fonctions.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X