Régions

Paris L’ancien hôpital Broussais cède la place à un nouveau quartier

Mots clés : Politique du logement

Lancée début juillet, la concertation sur le projet de réaménagement de l’ancien hôpital Broussais (XIVe) va se poursuivre cet automne. Au programme, la construction de 300 logements et la création d’une promenade plantée d’un hectare.

Après une première réunion publique, début juillet, la Ville de Paris présente, jusqu’au 5 septembre, à la mairie du XIVe arrondissement, une exposition sur les grands principes de réaménagement de l’ancien site hospitalier Broussais. L’emprise (5 ha) regroupe une douzaine de bâtiments (voir encadré) implantés de part et d’autre d’un parking aménagé sur la dalle de couverture de la petite ceinture ferrée.

Résidence étudiante

Elaboré par l’équipe AM Environnement, Bérim et Traitclair, le projet porte en premier lieu sur l’aménagement de l’îlot des Mariniers. De forme triangulaire, délimité par les rues des Mariniers et Didot et par la petite ceinture, il se compose de trois bâtiments que l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) s’est engagée à libérer pour la fin 2009 et d’une ancienne chaufferie, propriété de la Ville de Paris depuis 2008. Les trois pavillons seront démolis pour laisser la place à un programme de 300 logements (23 000 m2 shon répartis entre 130 logements sociaux, des logements à loyer maîtrisé et en accession à la propriété et une résidence étudiante de 100 logements) complété par une crèche de 66 berceaux et le centre social Didot-Broussais. Les livraisons devraient s’échelonner entre la fin 2013 et le premier semestre 2015. Quant à l’ancienne chaufferie, une fois réhabilitée, elle accueillera un centre des pratiques artistiques amateurs.

Autre composante du projet, la création d’une promenade plantée d’un hectare sur le tracé de la petite ceinture. « Aujourd’hui, l’infrastructure est couverte par deux dalles superposées à usage de parking. L’idée est de démolir la dalle supérieure pour ne conserver que la dalle inférieure située au même niveau que le sol naturel. Comme sa structure est insuffisante pour supporter la promenade plantée, il faudra la démolir pour la reconstruire », explique Christine Baué, chef de projets urbains à la direction de l’urbanisme.

L’étude urbaine formule également deux scénarios pour assurer la desserte automobile du quartier grâce notamment au prolongement de la rue des Mariniers.

Enfin, la Ville envisage de transformer le pavillon Gaudart-d’Allaines, acquis l’an passé, en un établissement d’hébergement de 112 lits pour personnes âgées. La RIVP (Régie immobilière de la Ville de Paris) assurera la maîtrise d’ouvrage de cette opération dont la maîtrise d’œuvre vient d’être confiée à A (Samuel Delmas). Livraison prévue en 2013.

Ateliers participatifs

La concertation va désormais se poursuivre par l’organisation, courant septembre, de trois ateliers participatifs (sur la forme urbaine de l’îlot des Mariniers, l’aménagement des espaces publics et le programme du centre culturel). Viendront ensuite des ateliers de restitution puis la tenue, en octobre, d’une réunion publique au cours de laquelle sera présenté le projet définitif. « L’ensemble du programme pourrait ainsi être finalisé à la fin de l’année, conclut Christine Baué. Ensuite, un marché de maîtrise d’œuvre sera lancé pour l’ensemble des espaces publics et la concertation reprendra à une échelle plus fine ».

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
ENCADRE

Autres bâtiments du site de Broussais

. Les bâtiments Lebail, Sergent et Sicard abritent depuis 2004 le siège social de la Croix Rouge et une école d’infirmières.

Les pavillons Leriche, Halpern, Pascal et Raynaud devraient rester propriété de l’AP-HP. Les deux premiers sont occupés (jusqu’en 2015) par la faculté de médecine de l’hôpital Necker ; les deux autres devraient accueillir des logements pour le personnel de l’AP-HP et des locaux associatifs.

Le bâtiment Pom d’Api fait l’objet d’un projet d’acquisition par le Centre de réadaptation psychothérapeutique (Cerep) pour y installer ses locaux.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X