Régions Hauts-de-France

Pari énergétique sur la maison 1930

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Energie renouvelable - Etat et collectivités locales - Logement social

83 % du 1,4 Md de prêts sur fonds d’épargne de la CDC dans les Hauts-de-France sont destinés au logement social.

69 M€ investis dans 51 projets prévus sur le territoire de Seine Normandie Agglomération jusqu’en 2021.

27 TWh Objectif de production d’énergie renouvelable (12 % de la consommation) des Hauts-de-France en 2020.

Le compte à rebours est lancé : la prochaine édition européenne du Solar Decathlon (1) aura lieu dans quinze mois à Budapest, en Hongrie. L’Hexagone sera représenté par l’équipe Habiter 2030, constituée de 14 écoles et universités des Hauts-de-France (2). Ce consortium est piloté par l’Ecole nationale supérieure d’architecture et de paysage de Lille (ENSAPL) et par les Compagnons du devoir. Il devra réaliser une maison à taille réelle, écoresponsable et alimentée par l’énergie solaire. Et surtout se distinguer des 15 autres équipes en lice.

« Nous allons travailler sur la réhabilitation de la maison de ville mitoyenne, un habitat typique de la région construit à l’époque industrielle, explique François Andrieux, directeur de l’ENSAPL. Il y a 400 000 maisons de ce type dans la métropole lilloise, un million dans les Hauts-de-France : l’enjeu est considérable. » La « maison 1930 » est en effet synonyme de gaspillage énergétique. « Le...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5974 du 04/05/2018
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X