Edito

Panier

Mots clés : Droit du travail - Management

Que retenir des rémunérations dans le BTP ?

Une stabilité apparente des tendances, 2007 prolongeant celles déjà constatées en 2006. Et les entreprises annonçant leur intention de poursuivre en 2008 ce qu’elles ont fait en 2007…

Jugez-en.

Il s’agit d’abord, dans le cadre d’une conjoncture soutenue, d’attirer et de fidéliser les compétences dont les entreprises ont absolument besoin.

D’où, d’une part, une politique salariale dynamique. Avec une progression moyenne des salaires en 2007 de 3,5 %. Un « réalisé » supérieur de près d’un demi-point aux intentions de revalorisation affichées en début d’année. Et une progression supérieure à cette moyenne dans la population cadres. Classique.

D’autre part, autre constante du scénario, l’inexorable montée en puissance de la part variable de salaire. Les primes permettent d’accentuer la politique d’individualisation, qui s’inscrit elle-même dans la stratégie globale de ressources humaines de l’entreprise : parce qu’il faut vite fidéliser les jeunes diplômés que l’on vient de recruter, parce qu’il faut faire « remonter la file » aux gros potentiels dès qu’on les détecte, et parce qu’il faut bien payer au niveau du marché les compétences sur lesquelles il y a de fortes tensions.

Mais des changements fondamentaux s’affirment.

L’individualisation salariale s’étend. Les primes sur objectif de la structure (par exemple, un chantier) ou sur performance individuelle permettent d’accentuer la différenciation salariale bien au-delà de l’encadrement supérieur ou intermédiaire.

Surtout, la diversification des éléments de rémunération, où le salaire n’est plus qu’une des composantes, gagne du terrain. Et la volonté du chef de l’Etat d’aménager les dispositifs réglementaires et fiscaux pour que participation, intéressement et épargne salariale soient bien plus présents dans les entreprises de moins de 50 salariés aura un impact tout particulier dans le secteur de la construction.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X