Régions

PACA L’ESJD délocalise sa formation

L’Ecole supérieure des jeunes dirigeants (ESJD) – initiée par la FFB – a pour vocation de former les futurs entrepreneurs appelés à reprendre une entreprise. Ils seront nombreux puisque 75 % d’entreprises du BTP changeront de dirigeant dans les dix ans. Une forte demande en région Paca a amené l’Ecole supérieure des jeunes dirigeants à délocaliser sa formation.

La première session Paca a démarré à Marseille en novembre 1998 à raison d’une semaine par mois pendant 18 mois. Dix-huit jeunes suivent cette formation. Ils sont issus d’entreprises de toutes tailles et toutes activités BTP confondues. Ils ont été sélectionnés à l’issue d’un entretien individuel avec un jury d’admission chargé d’évaluer la viabilité du projet ainsi que la capacité du candidat à suivre la formation suivant un parcours personnel et professionnel.

Au-delà des compétences techniques, on attend d’un chef d’entreprise une polyvalence lui permettant de maîtriser la gestion et les outils de pilotage (à l’aide notamment de l’informatique), de développer l’activité commerciale, de gérer les relations humaines, d’appliquer la législation sociale, commerciale et fiscale. Une transmission dans de bonnes conditions doit permettre au repreneur de pérenniser, voire de favoriser le développement économique de l’entreprise et de générer des emplois.

PHOTO : La formation est validée par un examen à l’issue duquel est délivré le titre homologué de « Dirigeant d’une entreprise de bâtiment » de niveau bac + 2.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X