Régions

Orléans Nouvelle équipe de concepteurs pour la tribune du stade

Mots clés : Funéraire - Sport

Jean-Pierre Sueur avait décidé que son deuxième mandat serait celui du sport. En projet notamment, un vaste ensemble sportif à construire dans le secteur des Montées, au sud de la ville, dans un espace rendu inconstructible par les nouvelles réglementations en matière de zones inondables. Un complexe pour le rugby prévoyait trois terrains et une tribune d’honneur, avec une enveloppe globale de 44 millions de francs.

Après concours, le jury avait choisi en mars 1997 le projet d’Odile Decq, unanimement reconnu comme le « plus réussi architecturalement », mais aussi le moins cher (14,6 millions de francs).

Un premier appel d’offres atteignant 22 millions de francs était peu après déclaré infructueux avec lancement dans la foulée d’une nouvelle procédure. Le second appel d’offres vient de connaître la même issue avec un coût total dépassant cette fois 27,5 millions de francs et l’absence de réponse d’entreprises pour certains lots. « Depuis 1989, regrette François Lebon, adjoint aux sports, la ville a organisé une quarantaine de jurys, c’est la première fois que nous connaissons une telle situation. Il est inacceptable de réaliser un projet dont le coût réel dépasse de plus de 40 % le coût d’objectif. »

« Avec un immense regret », la ville a donc résilié son contrat avec Odile Decq, dont le projet initial avait été manifestement sous-évalué, et choisit le projet qui était classé second par le jury de mars 1997. C’est donc l’équipe « Ligne 7 Architecture » de Paris (Ritaly/Constantinoff) qui a été retenue pour construire cette tribune de 1 750 places, longue de 140 m et haute de 17 m, avec un coût d’objectif de 18,5 millions de francs. Les appels d’offres seront lancés en juin, afin d’ouvrir le chantier en novembre 1999. La tribune sera livrée pour l’automne 2000, avec deux ans de retard.

FICHE TECHNIQUE

Maître d’ouvrage : ville d’Orléans.

Maître d’oeuvre : Rétaly-Constantinoff.

Coût d’objectif : 18,5 millions de francs.

Permis de construire : avril 1999.

Appels d’offres : 18 juin 1999.

Livraison : octobre 2000.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X