Régions Essonne

« Organiser le territoire pour séduire les investisseurs »

Comment définir le Centre Essonne Seine Orge (Ceso), qui rassemble sept intercommunalités autour d’Evry ?

Le territoire Centre Essonne Seine Orge (Ceso) n’est pas une super intercommunalité car il n’y a pas de transfert de compétences, mais il relève d’une logique « interterritoriale » souple. Il constitue le périmètre d’étude de l’Agence d’urbanisme et de développement Essonne-Seine-Orge (Audeso), qui est le lieu de débats politiques entre tous les acteurs du territoire. Outil de construction collective d’un territoire de projets à l’échelle métropolitaine, le but du Ceso est de rassembler tous les acteurs concernés pour mettre en marche les énergies.

Quel pourrait être le rôle du Ceso dans la construction du Grand Paris ?

Le Ceso peut jouer un rôle essentiel à l’échelle de la métropole Paris Ile-de-France. Il s’inscrit dans la « Vallée des biotechnologies », l’un des pôles de développement du Grand Paris. On y trouve les établissements du « Pôle scientifique Evry Val-de-Seine » et un potentiel foncier considérable comme le site de la base aérienne de Brétigny, dont les 300 ha, libérés en 2012, seront reconvertis. Pour soutenir cette ambition, la demande des élus du Ceso concerne les transports : priorité au fonctionnement des RER C et D et aux projets en cours (T 7, tram-train Massy-Evry, pôle multimodal de Juvisy). Le protocole d’accord Etat/région, signé début 2011, va dans ce sens.

Est-il nécessaire de regrouper un certain nombre d’intercommunalités pour mieux répondre aux besoins des territoires ?

Nous avons proposé au préfet que les sept intercommunalités du Ceso définissent à court terme une « entente intercommunautaire ». But : mettre en œuvre les projets structurants communs. C’est une forme souple de coopération en vue de mieux coordonner les actions à conduire. En parallèle, une réflexion s’engage sur les périmètres les plus pertinents pour de futurs schémas de cohérence territoriale. Les ateliers d’élus que l’Audeso va animer au sein de la démarche « Ceso horizon 2030 » auront ce double objectif.

Est-ce que l’action du Ceso peut définir une identité de territoire à laquelle les habitants et les entreprises pourraient adhérer à la manière du Grand Nantes ?

Le Ceso a potentiellement la taille d’une grande agglomération de province (540 000 habitants) et des ressources humaines, économiques et de services considérables. L’attachement des habitants et des entreprises à ce territoire est palpable, même si le département de l’Essonne et la ville nouvelle d’Evry n’ont que quarante ans. Notre démarche n’est pas de créer à court terme une grande agglomération. Notre ambition est de réfléchir et de défendre des projets ensemble pour le bénéfice de tous. La volonté commune des membres de l’Audeso est d’organiser le territoire de façon équilibrée et obtenir ainsi la confiance des investisseurs publics et privés.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X