Santé et environnement Entretien avec Jean-Baptiste Chéné, chef de la division acoustique du CSTB, direction santé-confort.

« Optimiser l’acoustique au bénéfice de la santé »

Mots clés : Bruit - Risque sanitaire

La qualité de l’environnement sonore s’améliore, le bien-être de l’usager aussi. Tour d’horizon avec l’expert du CSTB.

La réglementation acoustique du bâtiment est-elle aujourd’hui suffisamment étoffée ?

Depuis une vingtaine d’années, la plupart des bâtiments neufs doivent respecter la réglementation acoustique. Celle-ci a été l’une des premières réglementations performancielles dans l’univers de la construction. Elle a été étendue aux travaux lourds de rénovation sur les bâtiments en zones exposées au bruit (décret 2016-798 du 14 juin 2016). Certains ERP – locaux sportifs, crèches, etc. – ne sont pas soumis à cette réglementation, mais son élargissement semble inéluctable. La vraie question est aujourd’hui d’appliquer réellement ces normes. A ce jour, 60 % des réalisations livrées présentent des non-conformités au plan acoustique, dues à des erreurs de conception et/ou de mise en œuvre…

N’oublions pas que les effets du bruit sur la santé, de même que son coût social, ont été évalués en 2016 à 57 milliards d’euros par an (1). L’attestation de conformité à la réglementation acoustique permettra au secteur de progresser, comme les contrôles post-RT 2012 ont permis d’avancer dans le domaine énergétique.

Les promesses de l’acoustique active se concrétiseront-elles bientôt ?

La réduction des nuisances sonores par acoustique active – schématiquement, par...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5975 du 11/05/2018
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X