Régions Amiens

Opération de maintenance de la verrière de la gare

Mots clés : Gares, aéroports - Verre

La verrière de la gare d’Amiens refait parler d’elle. En 2013, la Ville avait déjà dépensé 20 000 euros pour un check-up complet de l’installation. Résultat : des problèmes révélés au niveau des visseries et boulonneries, et des fissures sur sept des plaques de verre composant cette toiture de 10 000 m2. La collectivité a fait jouer la garantie décennale du constructeur, l’entreprise Viry qui a confié à la société Ouest Métal, basée à Cherbourg, la tâche d’inspecter la structure métallique.

Budget d’entretien accru

Le serrage de l’ensemble des vis BTR a été contrôlé, de même que la tension des tendeurs de contreventement, ainsi que l’état des baïonnettes aidant au support du toit. Pour les élus, l’enjeu était d’éviter toute dépense supplémentaire pour ce projet, décrié localement.
Conçue par Claude Vasconi, cette verrière était censée moderniser l’architecture de Perret. Mais les Amiénois l’ont toujours considérée comme un échec, fort onéreux de surcroît, qui a d’ailleurs coûté son fauteuil au maire de l’époque, le centriste Gilles de Robien.
La nouvelle équipe municipale réfléchit à la maintenance post-garantie décennale de l’équipement. Dépourvue des moyens techniques nécessaires, la Ville s’orienterait vers une passation de marché avec une entreprise spécialisée. Elle va aussi conforter la politique d’entretien des ouvrages d’art en augmentant le budget dédié de 150 000 euros à 600 000 euros.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X