Actualité Energie

Onze bâtiments basse consommation passés au crible

A la demande de l’Ademe, le bureau d’études Enertech (Drôme) a décortiqué onze bâtiments basse consommation situés en Rhône-Alpes (ci-dessus, bureaux à énergie positive sur la ZAC de Bonne, à Grenoble). Objectif : estimer les surinvestissements et identifier les solutions offrant le meilleur rapport coût/performance. L’étude fait apparaître des surcoûts assez modestes : entre 5,4 et 7,4 % pour les logements (soit 77 à 124 euros HT/m 2 Shon). En bureaux, ce chiffre passe à 6,3 % avec climatisation active (113 euros/m 2 ) et 2,3 % avec climatisation passive (55 euros/m 2 ). Pour autant, Thierry Rieser, auteur de l’étude, relève des écarts de prix entre chantiers qu’il qualifie d’ « irrationnels ». Pour les menuiseries, par exemple, la fourniture et la pose de triple vitrage très performant (0,7 W/m 2 .K) varient de 440 à 850 euros du mètre carré.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X