Régions Territoire de Belfort

Offre globale : la leçon de Cabète

Hors d’eau et hors d’air depuis la fin mai, onze logements à basse consommation suscitent une triple démonstration d’Antonio Cabète à Trévenans. Le président de l’entreprise familiale de gros œuvre Cabète Père et Fils (80 salariés), également président de la Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb) du Territoire de Belfort, prouve sa maîtrise de l’isolation par l’extérieur avec la filiale Cabète Façades. Le projet contribue à la promotion du label ECO Artisan que partage une dizaine d’entreprises du département. Enfin, l’entrepreneur revêt le costume de promoteur, avec la société Cash Promotion qu’il a créée avec son ami Jean-Pierre Bretignier.

Une équipe soudée

Sa quatrième opération immobilière se situe sur le site d’une vieille ferme de son village natal. Renforcées depuis peu dans le Territoire de Belfort, les normes parasismiques ont, à son regret, transformé le projet de rénovation en reconstruction complète dans les volumes originels.
« La réussite passe par la cohésion », constate Antonio Cabète. Chargé de l’ensemble de l’enveloppe (gros œuvre, isolation extérieure, étanchéité, toiture), l’entrepreneur a associé en amont le plâtrier Mathey et la société de chauffage Elec 90. La contribution d’EDA, bureau d’études thermiques à Belfort, a fait évoluer le projet. Une piscine consommera le surplus de la production des 35 m 2 de panneaux solaires. Calibrés pour la moitié de la consommation annuelle d’eau chaude et 20 % des besoins du plancher chauffant, en complément d’une chaudière gaz à condensation. « La piscine évite une surchauffe du système solaire l’été et préserve sa fiabilité dans le temps », explique Laurent Mouge, technicien.
D’une surface habitable de 882 m 2 , le bâtiment en briques est isolé par l’extérieur avec une couche de polystyrène graphité de 220 mm, 320 mm de ouate de cellulose sous la toiture et 62 mm de mousse de polyuréthane dans la dalle. Les façades sont enduites de plâtre à la taloche et les volets roulants intégrés dans l’isolation extérieure. Deux tests d’étanchéité, avant le second œuvre et en fin de chantier, devraient valider le label BBC-Effinergie, avec un résultat théorique tous usages de 56,14 kWh/m 2 .an. La livraison est prévue en novembre.

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X