Santé et environnement

Octopus Lab fait la chasse virtuelle aux polluants

Pour évaluer la qualité de l’air intérieur d’un bâtiment, il faut généralement recourir à des capteurs installés dans ledit bâtiment. Une étape qui semble incontournable. Pas de murs, pas de mesures. Pourtant, la start-up Octopus Lab est parvenue à s’affranchir de cet obstacle. Grâce au calcul informatique, le bureau d’études est capable d’évaluer les taux de concentration des polluants physico-chimiques dans chaque pièce d’un édifice avant même que celui-ci ne sorte de terre ! « Nous utilisons les données relatives aux émissions des matériaux de construction et d’ameublement,...

Vous lisez un article de la revue Moniteur n° 5975 du 11/05/2018
PAS ENCORE ABONNÉ
Les articles les plus lus
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X